Vous n’êtes pas connecté.

Dear visitor, welcome to Forums - Légende : La Guerre des Dragons. If this is your first visit here, please read the Help. It explains in detail how this page works. To use all features of this page, you should consider registering. Please use the registration form, to register here or read more information about the registration process. If you are already registered, please login here.

Jarkan

Gardien Humain

  • "Jarkan" started this thread

Messages: 279

Localisation: La cabane du pêcheur

  • Envoyer un message privé

1

vendredi 20 décembre 2013, 13:06

Les monstres de Féo

Loup-garous

C'était un petit espace dont les quatre murs étaient pourvus de rayonnages allant du sol au plafond. On y avait rangé les objets magiques. Globes explosifs côtoyaient des sphères élémentales, des baguettes infernales, des étoiles à lancer en argent et autre armes légères. J'arrivais bientôt devant un râtelier de poignards, stylets et couteaux en tout genre, certains possédaient surement des vertus magiques, d'autres était tout simplement très pointus. J'en pris deux, l'un trouva sa place dans un compartiment secret aménagé à l'intérieur de ma botte droite. L'autre, je le glissais à ma ceinture.

"N'y va pas!" m'avait dit Grédéa. "Tu n'es pas prêt! Tu n'es pas encore un m…" avait-elle ajouté. Mais, borné comme le bourricot que je suis, je ne pris même pas la peine d'écouter la fin de sa phrase avant de sortir.

La brume venait de se lever lorsque je pénétrais dans la forêt sauvage. Les arbres morts tordaient leurs inquiétantes branches vers le sol, comme si elles voulaient saisir la moindre once de vie.
Cela faisait moins d'une heure que je suivais ce sentier sinueux lorsque j'aperçus une ombre humaine se faufiler derrière un arbre. Du coin de l'œil, je la vis changer de position. Elle se pencha en avant, et à ce moment là les contours de sa tête se modifièrent. Le nez déjà proéminent prit des proportions alarmantes: le menton l'imita, le front bombé se rétracta. Des oreilles pointues et mouvantes surgirent de son crâne. Grâce à un rayon de soleil traversant les branchages, j'eus tout juste le temps d'entrevoir le bout du museau noir.

La forme sombre tournait en rond en claquant des mâchoires. Soudain la créature se tourna vers moi et déboula dans la clairière avec telle violence qu'elle faillit percuter un buisson de l'autre côté du sentier. La bête me fixa de ses yeux jaunes et plia ses pattes… prête à bondir.

Plus le temps de réfléchir, je pris les jambes à mon cou, fonçais vers l'arbre le plus proche et grimpa quelques mètres pour me mettre hors de porté. Je n'avais jamais couru aussi vite et je ne pensais pas avoir cette capacité de grimper aux arbres. La force du désespoir assurément. J'étais bien là sur la branche, enlaçant le tronc fermement pour ne pas tomber.

Mais le sentiment de sécurité ne dura pas. Une série de grattements et de frottements, juste en dessous; puis un bruit de salive étrangement proche. Quelque chose montait à toute allure. Pour s'adapter à son nouveau terrain de chasse, la bête avait partiellement abandonné son apparence de loup : il avait à présent de longs doigts recourbés, ses pattes avant avaient à nouveaux des coudes, et les muscles qui lui servaient à grimper s'étaient remis en place. Mais la bête était toujours en place : gueule béante, dents luisantes, langue pendante et babine écumante. Ses yeux jaunes étaient rivés sur moi. J'étais à sa merci… Il était maintenant à ma hauteur. Le loup garou ouvrit sa gueule béante … et tout devint noir.

J'étais en sueur lorsque je me réveillai. Grédéa de pencha au dessus de moi. "Tu as eu de la chance cette fois-ci. Tu ne contrôles pas encore la magie pour combattre les loups garous. Repose-toi maintenant". Je souris à la vieille sorcière avant de m'allonger à nouveau. Grédéa se tourna pour partir vers la cuisine. Un miroir accroché au mur me permit de voir brièvement son visage et un reflet jaune dans ses yeux.

This post has been edited 1 times, last edit by "Jarkan" (20 décembre 2013, 19:05)


Discussions similaires